Banner

Une Enorme Victoire Pour Le Team Drakkar-Nollet

Le Team Drakkar-Nollet associé au Team Dessertenne Motor Sport a remporté les 24 heures de Rouen, épreuve comptant pour le Championnat du Monde d'Endurance 2015 !

Tenant du titre depuis deux ans, le duo que forment Philippe Chiappe et Philippe Dessertenne n'avait évidemment qu'un seul objectif en arrivant à Rouen : gagner cette course mythique et réaliser un triplé historique. Pari tenu, avec comme toujours un suspens haletant jusqu'au dernier tour. Et la preuve d'un professionnalisme total dans une compétition où mille détails comptent...

Pour cette édition 2015 des 24 heures de Rouen, qui s'est déroulée les 1er et 2 mai dernier, le Team Drakkar-Nollet reconduit pour la deuxième année se composait des mêmes pilotes que l'année dernière : Christophe Larigot, Philippe Chiappe, Peter Morin et Nelson Morin.
La course de 24 heures se tenait sur deux journées : le samedi de 10h à 1h du matin, soit deux heures de course de nuit de plus par rapport à l'édition 2014, et le dimanche de 9h à 18h. Autant dire qu'une telle course d'endurance est une addition de centaines de paramètres qu'il faut maîtriser, calculer, gérer. Parmi eux : la vitesse de pointe, le temps moyen au tour (il y en a près de 800 à effectuer !), la durée moyenne de ravitaillement en essence incluant le changement de pilote, l'impact de la quantité de carburant embarquée sur la vitesse du bateau...

Et pour gérer tout cela, c'est le tandem magique et particulièrement efficace composé de Philippe Dessertenne et Fanny Chiappe (voir photo ci-dessous), la fille de Philippe Chiappe, qui était à nouveau à la manoeuvre. Le samedi matin, aux commandes du bolide toujours dessiné par David Moore, Christophe Larigot, parti en troisième position sur la ligne de départ, prenait rapidement la tête de la course au bout de moins d'un quart d'heure, devant les 24 autres participants. Les trois premiers relais, d'une durée moyenne d'environ 1h10/1h15, se
déroulèrent sans encombre.

Mais c'était sans compter sur les ennuis mécaniques qui n'allaient pas tarder à arriver... Un premier problème de batterie le samedi, suivi d'un problème d'éclairage sur le bateau, puis d'une panne de faisceau électrique entraînant un court-circuit et un remorquage de la F3000.
Le lendemain, le dimanche, un nouveau problème de batterie dû à un relais de démarreur défectueux...

A chaque fois, l'équipe est mobilisée pour réparer dans les plus brefs délais, pendant que les autres concurrents prennent de l'avance. Notre bateau repart alors en troisième ou quatrième position avec pour objectif constant de reprendre la tète de la course. Grâce à une meilleure vitesse de pointe (218 km/h) et à une meilleure efficacité de ses pilotes de haut niveau, le team remonte un à un chaque coureur qui le précède...

C'est donc un challenge compliqué : à 40 minutes de la fin de la course, le Team Drakkar-Nollet n'est qu'en deuxième position derrière le team russe New Stars. Ce dernier décide de remettre en piste Alex Carella (Champion du Monde de F1 2013) pour essayer de maintenir son avance jusqu’à l'arrivée. Pour le Team Drakkar-Nollet, c'est le même choix : mettre notre meilleur pilote pour tenter de rattraper notre retard (2 tours) : c'est alors l'expérience de Philippe Chiappe qui entre en jeu, pour remonter et finalement terminer vainqueur de cette course de 24 heures...

On imagine la pression : finir avec seulement 1'40'' d'avance sur le team New Stars, après tous ses rebondissements. Une énorme victoire, un satisfaction totale pour le sponsor de l'équipe, l'entreprise Nollet, et la confirmation que l'équipe, grâce à son homogénéité, à sa rigueur et à sa motivation, est au top au niveau mondial.


PS : LE TEAM DRAKKAR-NOLLET BAT LE RECORD ABSOLU DU CIRCUIT DEPUIS LA CREATION DES 24 HEURES DE ROUEN, AVEC PHILIPPE CHIAPPE AUX COMMANDES, EN 1'15'.